SNSM

Edition 2017

Saint-Nazaire

Du 21 au 24 Juin

Paroles de marins

Le treizième Record SNSM va s’élancer ce vendredi à 17h00 devant les jetées d’entrée du sas de Saint-Nazaire : un parcours de 360 milles réservé aux Multi50 qui profite de ce rendez-vous en l’hommage des sauveteurs en mer, pour mettre au point leurs nouveaux appendices, des foils qui permettent de sustenter les bateaux.

Vedette SNSM

Régis Benazech (Directeur de la Communication et du Développement de la SNSM)
« La SNSM propose un modèle totalement atypique qui ne se retrouve nulle part ailleurs, par exemple dans les pays anglo-saxons où ce sont des institutions gouvernementales. Car la SNSM est une association loi 1901 qui regroupe 7 000 bénévoles avec pour mission d’intérêt général et régalienne, le sauvetage en mer sous la direction des Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage (CROSS), service d’État, et la surveillance des plages avec les nageurs-sauveteurs qui sont missionnés par les communes, soit environ 40% du littoral. Rappelons que nos sauveteurs en mer ont souvent un métier et il faut qu’ils puissent se rendre disponibles à toute heure du jour et de la nuit, en un quart d’heure pour une intervention… »

Armel Tripon (skipper de Réauté Chocolat)
« L’idée de ce parcours est de nous faire arriver en même temps que le Queen Mary 2 et son escorte de bateaux militaires devant Saint-Nazaire samedi, pour une image qui devrait vraiment valoir le coup d’œil. Ça devrait glisser en douceur. Nous sommes sous régime anticyclonique. La mer sera belle et nous aurons une douzaine de nœuds de vent de secteur Ouest globalement, peut-être une période de molle en fin de nuit de vendredi à samedi... ».

Lalou Roucayrol (skipper de Arkema)
« Les épreuves comme le Record SNSM contribuent à l’optimisation du bateau, à la mise en place des foils et à trouver le meilleur réglage de ces nouveaux appendices en mode course. Nous allons donc beaucoup travailler sur les polaires du bateau, en y intégrant les nouvelles données acquises avec l’utilisation des foils. Nous sommes dans l’inconnu au niveau des performances possibles et c’est un travail de fourmi qui me passionne. »

Erwan Le Roux (skipper de FenêtréA-Mix Buffet)
« C’est en fait la première fois que je viens pour le Record SNSM en Multi50. Et j’en suis fier ! Je fais naviguer des copains et mes préparateurs, mais en pensant fortement à tout le travail effectué par la SNSM : si on est à Saint-Nazaire, c’est avant tout pour tous les bénévoles qui nous protègent toute l’année en mer… Mais ce sera aussi la première réelle confrontation de quatre Multi50 (qui se retrouveront cet automne pour la Transat Jacques Vabre), dont trois sont équipés de foils, à tribord comme à bâbord… Il y a déjà eu des rencontres à Douarnenez et à La Trinité/mer, mais nous n’avions pas encore tous les foils ! Et les conditions météo sont parfaites avec une quinzaine de nœuds et une mer plutôt plate : nous allons pouvoir continuer nos tests, mais le Record SNSM reste avant tout une compétition et nous allons tirer à fond sur les bateaux ! Ce qui est assez rare dans la saison puisqu’il ne reste que le Grand Prix de Saint-Quay Portrieux fin août avant la transat… »

23/06/2017 Redaction Record